RETRAITE

Non content d’avoir imposé une réforme injuste et inefficace en 2010 qui produit déjà des dégâts, notamment en termes de chômage, le Premier ministre, indique qu’il faudrait maintenant s’aligner sur l’Allemagne en ce qui concerne l’âge de départ à la retraite. Dans ce pays, celui-ci passera progressivement à 67 ans en 2029.

Cette fuite en avant ne règlerait pourtant rien, bien au contraire. Ainsi, alors que dans la plupart des pays européens, des dispositions similaires ont déjà été prises, remettant en cause les droits à retraite, on voit bien avec l’actualité du moment, que cela n’empêche en rien d’aller droit au mur du point de vue économique, mais qu’en revanche, c’est désastreux pour le monde du travail.

Plutôt que de se plier aux exigences des marchés financiers et de leurs agences de notation, il faut mettre en œuvre une véritable politique de l’emploi et se donner les moyens d’une relance durable par le pouvoir d’achat, une amélioration de la protection sociale et le développement des services publics.

S’agissant des retraites, ce qui doit être engagé en France, c’est également une réforme d’ampleur des financements qui prenne en compte l’augmentation de la productivité du travail, laquelle profite de plus en plus aux actionnaires et de moins en moins à ceux qui produisent les richesses.

Pour ce qui est de l’alignement sur l’Allemagne, il témoigne avec force que l’argument démographique n’a été en 2010 qu’un prétexte, tant les situations de l’Allemagne et de la France sont de ce point de vue différentes. L’Allemagne est dans une situation critique en matière de vieillissement du fait d’un taux de natalité extrêmement bas lié en particulier au sort peu enviable des femmes qui sont sommées de choisir entre enfants ou travail. A l’inverse, le taux de natalité en France est un des plus élevé d’Europe.

Rappelons enfin, que si l’Allemagne a décidé en 2007 de porter d’ici à 2029 l’âge de la retraite à 67 ans, cela ne signifie en rien que sa situation est satisfaisante. Ainsi, au moment du passage à la retraite (qui peut intervenir dans certaines conditions dès 63, voire 60 ans), 17 % seulement des salariés sont réellement en emploi.

Autant d’élément qui confortent la nécessité d’agir nombreuses et nombreux le 11 octobre prochain.

Montreuil, le 23 septembre 2011

 

Par SNPF - CGT - Publié dans : RETRAITE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

A peine la mauvaise réforme de 2010 entrée en vigueur, plusieurs articles de presse annoncent que le gouvernement s’apprêterait, en se retranchant derrière un « avis technique » du COR purement formel, à allonger de nouveau d’un trimestre la durée de cotisations requise pour l’obtention du taux plein. Celle-ci passerait de 165 à 166 trimestres pour la génération 1955.

Rappelons que la CGT avait dénoncé et combattu en 2003 l’allongement de la durée de cotisations, mesure phare de la loi Fillon. Elle avait également dénoncé le caractère technocratique de cette disposition qui repose sur un obscur calcul à partir de l’évolution de l’espérance de vie.

L’opposition vigoureuse de la CGT qui demeure, tient au fait que cette mesure pénalise notamment les salariés ayant effectué des carrières courtes et/ou ceux qui ont travaillé à temps partiel. Sont concernées au premier chef les femmes et tous ceux qui ont été affectés par la montée du chômage et de la précarité.

Bien entendu, ce nouvel allongement renforcerait encore cette injustice, les générations qui arrivent maintenant à l’âge de la retraite ayant été concernées par la dégradation de la situation de l’emploi apparue dans les années 70, ainsi que par une entrée plus tardive dans la vie active du fait d’études plus longues.

Ce nouvel allongement serait d’autant plus insupportable que l’application de la loi de 2010 commence à produire ses effets dévastateurs, en particulier sur les salariés déjà touchés par le chômage et qui se voient privés de l’AER (allocation équivalent retraite) et donc condamnés à survivre avec les seuls minima sociaux.
Cette mesure n’a même plus sa justification initiale, à savoir un maintien du rapport entre temps d’activité et temps de retraite, puisque c’est maintenant le report de l’âge qui va jouer cette fonction.

A l’évidence, le véritable objectif de l’allongement reste une baisse généralisée des pensions de retraites. La nécessité d’une autre réforme des retraites, portée par la CGT, condamne par avance un nouvel allongement de la durée de cotisations. Une telle décision ne manquerait pas de provoquer un mouvement d’ampleur.
Comme elle l’a déjà annoncé la CGT, la bataille des retraites n’est pas terminée.

Montreuil, le 4 juillet 2011

Par SNPF - CGT - Publié dans : RETRAITE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

BME1101 120P RETRAITE 148 5x210

Le système de retraite français se caractérise par une grande variété de régimes. Il existe en effet des régimes différents pour les salariés du secteur privé, les salariés du secteur public, les fonctionnaires, les professions libérales, les artisans, les commerçants, les agriculteurs…

 

Il existe également des régimes dits « spéciaux » qui permettent de prendre en compte la diversité des situations et des groupes professionnels. Ces régimes sont gérés par 35 organismes de retraite, auxquels sont obligatoirement rattachées toutes les personnes qui exercent une activité professionnelle.

 

Certains organismes gèrent à la fois la retraite de base et la retraite complémentaire, d’autres ne gèrent que l’un ou l’autre des deux étages de la retraite.

 

Ce guide est conçu pour répondre aux principales questions que se pose tout futur retraité : Quand partir à la retraite ? Comment calculer sa durée d’assurance ?

 

Comment calculer sa retraite ? Quelles sont les démarches à accomplir pour faire valoir ses droits à la retraite ? Il ne prétend pas être exhaustif. Pour obtenir des informations complémentaires, n’hésitez pas à prendre contact avec votre caisse de retraite.

 

Les régimes spéciaux autres que ceux des fonctions publiques ne sont pas traités dans ce document, une information appropriée sera diffusée par ces régimes auprès de leurs assurés.

 

Bonne lecture !


BME1101 120P RETRAITE 148 5x210

 

Par SNPF - CGT - Publié dans : RETRAITE - Communauté : FORMATION PROFESSIONNELLE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

         lundi 2 mai 2011 par F. Dayan

Décidément, le gouvernement n’a convaincu personne avec la réforme des retraites Fillon-Woerth. Six mois après l’avoir imposée aux forceps contre la mobilisation unitaire qui avait rassemblé 4 à 5 millions de personnes dans les manifestations de 2010, l’exécutif n’a toujours pas emporté l’adhésion des Français.

Selon un sondage Ipsos à paraître demain pour le magazine Liaisons sociales et le groupe Union Mutualiste Retraite, 52% des personnes interrogées souhaitent "tout à fait" que les mesures votées en octobre 2010 "fassent à nouveau l’objet de débats" lors de la prochaine campagne présidentielle. Quand on leur demande quels sont les deux sentiments qui leur viennent spontanément à l’esprit à propos de la réforme, la colère (54%) et la résignation (52%) arrivent en tête devant l’indifférence (26%), la satisfaction (14%) et le soulagement (12%).
Les personnes interrogées sont inquiètes à 68% de leur niveau de vie à la retraite (contre 30% de confiantes), mais ce pourcentage monte à 78% quand on interroge uniquement les actifs.
S’agissant de la réforme des retraites complémentaires, 78% des personnes concernées (salariés du privé) se déclarent inquièts.

Par SNPF - CGT - Publié dans : RETRAITE - Communauté : FORMATION PROFESSIONNELLE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Les projets de décrets d’application de la loi portant sur la réforme des retraites du
9 novembre 2010 ont été remis aux différentes caisses de retraite qui auront à
émettre un avis dans les jours et semaines à venir. Les différents textes consistent
en la mise en oeuvre dans le régime général et la Fonction publique des dispositions de
la loi, en particulier les mesures d’âges, report de l’âge légal à 62 ans et de l’âge du
taux plein à 67 ans, et l’allongement de la durée d’assurance, celle-ci étant portée à
165 trimestres pour les générations 1953 et 1954.
Sont également détaillées, les conditions associées aux départs anticipés pour
carrières longues. Ces conditions sont telles que de nombreux salariés, bien qu’ayant
débuté leur carrière avant 18 ans, ne pourront bénéficier d’un départ à 60 ans.
Il n’y a pas pour le moment de projet de décret sur la « pénibilité ».
Dans la Fonction publique, les projets de décrets témoignent là aussi d’une volonté
d’exclure nombre de fonctionnaires du bénéfice de certaines dispositions, celles
relatives par exemple aux droits familiaux. Plus surprenante est la transmission aux
caisses concernées des projets de décrets sur les régimes spéciaux. En effet, la loi
ne serait appliquée dans ces régimes qu’à partir de… 2017. Cette hâte a valeur de
message. Le gouvernement veut imposer l’idée que la page des retraites est tournée, y
compris pour les régimes spéciaux.
Rappelons que si la loi du 9 novembre n’a fait l’objet d’aucune négociation, c’est encore
plus vrai pour les régimes spéciaux, alors même que les projets de décrets prévoient
dans ces régimes la suppression pure et simple de certaines dispositions qui n’ont
jamais été évoquées jusqu’à présent, et qui concernent, comme dans la Fonction
publique, essentiellement des femmes.
Compte tenu du caractère particulièrement régressif de la quasi-totalité des textes
soumis aux avis des différentes caisses, la CGT formulera un avis négatif lors des
votes qui auront lieu ces prochaines semaines. La page des retraites n’est pas tournée.
Dans le public comme dans le privé, la CGT continuera de faire valoir ses propositions
pour de tout autres orientations en matière de retraite, comme en matière de
salaires, de reconnaissance de la pénibilité, d’emploi, de conditions de travail et de
services publics.
Montreuil, le 15 décembre 2010

Par SNPF - CGT - Publié dans : RETRAITE - Communauté : FORMATION PROFESSIONNELLE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Mai 2013
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés